Ostéopathe libéral : quel mode d’exercice choisir ?

Vous hésitez entre devenir  ostéopathe libéral remplaçant, assistant/collaborateur ou  titulaire d’un cabinet ? Pas de panique, dans cet article nous allons vous aider à peser le pour et le contre entre ces quatre options afin que vous choisissiez la solution la plus adaptée à votre situation et vos projets. Par ailleurs, nous vous recommandons de consulter nos guides d’installation en libéral et de visibilité en ligne pour ostéopathes. 

L'ostéopathe titulaire

Le titulaire est un professionnel de santé libéral à la tête d’un cabinet. Il est soit locataire, soit propriétaire du cabinet et dispose de sa propre patientèle. En d’autres termes, si vous optez pour ce statut,  vous serez votre propre patron. Par conséquent, serez responsable de la gestion et de l’organisation de votre cabinet. Si vous optez pour ce statut, ne négligez surtout pas votre étude de marché. 

 Avantages : 

  • La constitution de votre propre patientèle 
  • La majorité des bénéfices vous revient. 

 Inconvénients :

 

  • Les démarches administratives
  • Le poids des responsabilités 
  • La comptabilité à effectuer.

 

Pour simplifier votre comptabilité, pensez à investir dans un logiciel de gestion de cabinet intuitif et  performant avec des fonctionnalités tels que la facturation automatique et l’enregistrement des transactions. 

L'ostéopathe assistant/collaborateur

L’assistant/collaborateur sont deux postes différents mais très souvent confondus. En effet, l’assistant et le collaborateur exercent dans le cabinet d’un titulaire qui met à disposition le local, le matériel et la patientèle, sans contrepartie financière directe. Ils sont liés au titulaire par un contrat. Cependant, il existe des différences entre ces deux statuts, la principale étant la suivante : le collaborateur exerce sur la patientèle du titulaire tout en ayant le droit de développer la sienne,  contrairement à l’assistant qui ne peut qu’exercer sur la patientèle du titulaire.  Par ailleurs, l’ostéopathe assistant est soumis à une clause de non-concurrence lui interdisant de s’installer dans une zone géographique limitée pour une durée de deux ans à la fin de son contrat.

Cet accord fonctionne en rétrocession, certes vous ne payez rien, mais vous devez verser au titulaire entre 30 à 40% de votre chiffre d’affaires. Les consommables sont pris en charge par le titulaire.

Avantages : 

  • Économiser sur le local et les consommables car ils seront pris en charge par le titulaire
  • Perfectionner vos méthodes et techniques aux côtés d’un professionnel de santé expérimenté. 

Inconvénients :

  • Le pourcentage de rétrocession varie selon la taille, l’emplacement et la renommée du cabinet
  • Le respect des règles et l’application  des méthodes du titulaire sont obligatoires.

 

L'ostéopathe remplaçant

L’ostéopathe remplaçant vient en renfort à un professionnel titulaire qui n’est pas en mesure d’exercer pendant une période déterminée. 

Avantages : 

  • Opportunité de développer vos connaissances en gestion de cabinet et de relation avec la patientèle
  • Mise en relation avec une patientèle variée. 

Inconvénients : 

  • Le salaire n’est pas fixe.
  • La CPS (Carte de Professionnel de Santé) ne vous est pas accordée.
  • Les factures sont au nom du titulaire facturation au nom du titulaire, pas de CPS (carte de Professionnel de Santé). 
  • Pour continuer à travailler, le remplaçant doit constamment chercher des remplacements.
  • Le remplaçant est dans l’obligation de respecter les méthodes de travail et d’organisation du titulaire et de lui rendre des comptes.

En conclusion, chacune de ces options offrent des avantages et des inconvénients, pour effectuer votre choix, posez-vous les bonnes questions :

  • Quel est votre projet à long terme ?
  • Quels sont vos besoins ?
  • Quel est votre budget ?

Travailler dans des lieux différents avec des patientèles différentes permet de collecter une quantité importante d’informations, sur vous, les patients et le métier afin de prendre la meilleure décision pour votre carrière.

Vous vous installez en libéral ? Découvrez tous les articles.

A bientôt sur MedSmart.fr 😉