Praticiens de santé : améliorez votre visibilité en ligne

Votre visibilité en ligne est primordiale si vous souhaitez développer votre activité et élargir votre patientèle. En tant que praticien de santé libéral, vous devez être visible auprès de vos potentiels patients et les informer un maximum sur votre activité pour qu’ils décident de se rendre chez vous.

Pour augmenter votre visibilité en ligne, il existe plusieurs outils, dont 3 principaux qui vont vous permettre de facilement consolider votre présence sur le web.

Le site internet : la vitrine de votre activité

L’intérêt d’un site internet pour un praticien de santé est d’informer davantage votre patientèle sur votre activité. Pour se faire, vous pouvez y renseigner vos méthodes et pratiques, votre parcours d’étudiant jusqu’à vos expériences professionnelles, vos diplômes et certifications ou encore votre statut (libéral, en cabinet partagé, en entreprise, en école…). 

N’hésitez pas à expliquer pourquoi il faut venir chez vous, notamment en soulignant les problèmes et maux que vous traitez puis en informant des bienfaits que vos soins vous apportent.

Avec cela, n’hésitez pas à être transparent, tout en restant professionnel, en ajoutant une photo de vous, en partageant vos réseaux sociaux s’ils sont dédiés à votre activité (Facebook, Instagram, Linkedin…). N’hésitez pas non plus à publier sur votre site web des photos et vidéos de votre pratique si elle s’y porte et que vos patients sont d’accord pour leur diffusion. Sinon, vous pouvez toujours trouver des photos et vidéos sur des banques d’images libres de droits. 

Aussi, votre site internet reflète votre personne : il doit être structuré et organisé pour donner une bonne impression à vos futurs patients. Restez dans la simplicité et la sobriété, avec des couleurs apaisantes et adaptées à votre pratique, et un ton professionnel.

Comment créer un site internet en 3 étapes ?

1. Réserver un nom de domaine

Les internautes accèderont à votre site web grâce au nom de domaine. Il est unique et doit être sélectionné en fonction de votre activité. Le choix de l’extension du domaine est une étape clé. Il existe différents types d’extensions : les génériques (.com, .org), les locales pour cibler un pays uniquement (.fr, .de …) et les personnalisées pour être plus spécifique à votre activité (.shop, .blog …).

Exemples de noms de domaine : annaosteopathe.fr, psychologue57.blog, arthurdiet.com…

Nous vous conseillons un nom de domaine se terminant par .fr, sauf si vous exercez votre activité en transfrontalier, où .blog sera sûrement plus pertinent.

Pour réserver un nom de domaine, plusieurs sites existent et vous proposent la réservation du nom choisi pour un prix très faible. Il faudra généralement renouveler votre réservation de nom tous les ans si le site ne le propose pas automatiquement.

2. Choisir un hébergeur web

L’hébergeur web correspond à l’infrastructure permettant d’afficher des sites web. C’est la solution idéale pour héberger un site à faible coût tout en préservant l’accessibilité de votre site, sans publicité dessus.

3. Choix du CMS

Pour créer son site internet, pas besoin d’être un pro du codage : les CMS (Systèmes de Gestion de Contenu) vous proposent des solutions ultra rapides et faciles à utiliser pour créer votre site. Nous vous recommandons le plus populaire : WordPress. Avec 2000 thèmes gratuits et des milliers de plug-in.

Le CMS va vous permettre de créer des pages dans votre site, ajouter des blocs de texte, photos et vidéos, mettre des liens et bien plus encore ! La prise en main est très facile et des milliers de tutoriels existent sur Youtube. 

Par ailleurs, il existe aussi des créateurs de sites spécialisés selon votre profession, par exemple ostéopathe ou psychologue. Ces sites vont examiner votre demande et vous créer un site internet sur mesure. On peut citer Wix, Oostéo ou encore Simplebo . Cependant, étant créé par un prestataire externe, vous ne pourrez pas autant le modifier ou le manipuler que si vous l’aviez fait vous-même sur un CMS.

Doctolib : la plateforme de prise de rendez-vous

Doctolib est la plateforme la plus utilisée par les français pour la prise de rendez-vous en ligne. En effet, plus de 100 000 professionnels de santé utilisent la plateforme et 1 français sur 2 l’utilise pour la prise de rendez-vous.

Google My Business : pour informer sur votre cabinet

Google My Business est un service offert par Google qui va vous permettre d’afficher votre entreprise (ici votre cabinet). Lié à votre compte Google, vous pourrez développer votre activité grâce à cet outil. C’est ainsi que les utilisateurs pourront vous trouver sur Google et donc acquérir des informations précieuses sur votre cabinet.

Pour se faire, vous pourrez renseigner les informations clés : votre nom et prénom, adresse de cabinet (affichée sur Google Maps), profession et spécialité, numéro de téléphone, site web, vos jours et horaires d’ouverture ou encore des photos (du cabinet et/ou de vous).

En retour, vos patients pourront laisser des avis sur votre cabinet (avis auxquels vous pouvez répondre) et ils pourront vous noter avec un barème de 5 étoiles. Ces retours des patients pourront augmenter la confiance que les internautes auront vis-à-vis de votre cabinet.

Enfin, vous pourrez analyser les statistiques que Google récolte pour savoir d’où proviennent les patients en ligne (référencement naturel, référencement payant, réseaux sociaux ou autres sites internet). Aussi, vous pourrez analyser la fréquence de votre page Google My Business pour savoir si votre trafic augmente ou diminue. Généralement, si vous remplissez un maximum d’informations sur votre cabinet dès le début, tout en donnant envie d’y venir, vous vous différencierez déjà des autres praticiens !

Réseaux sociaux : Rendez votre acabinet attractif !

Pour développer votre activité de nos jours, rien de tel que les réseaux sociaux ! Que ce soit sur Facebook, Instagram, Linkedin, Youtube ou encore TikTok, les réseaux sociaux peuvent vous permettre d’améliorer la visibilité de votre cabinet tout en vulgarisant votre pratique aux futurs patients. Pour cela, vous pouvez créer un compte sur la ou les plateformes qui vous intéressent. N’hésitez pas à sortir des sentiers battus et utiliser des réseaux sociaux que vous ne connaissez pas, sans pour autant passer un temps fou dessus. Mais pour bien communiquer, il faut aussi adapter votre approche en fonction de chaque réseau.

Facebook, pour informer vos patients

Facebook vous permet d’afficher en détail les informations de votre cabinet : adresse, horaires, spécialité, modes de fonctionnement, lien vers votre profil doctolib si besoin. Vous devez vous en servir pour informer vos patients et futurs patients. Vous pouvez poster dès que vous avez une annonce à faire par rapport à votre cabinet. Et vos patients peuvent vous envoyer des messages sur Messenger, le chat de Facebook. Faites en sorte de ne rater aucun message pour montrer votre professionnalisme. Nous vous conseillons de créer une page pour votre cabinet plutôt qu’un profil personnel. Les fonctionnalités seront plus poussées et adaptées à votre exercice. Vous pouvez même aller plus loin en programmant et analysant vos statistiques sur l’outil Facebook My Business.

Par ailleurs, il existe sûrement des groupes Facebook pour vos professions. Entrer dans ces groupes vous permet de demander conseils, de voir les avis de vos consoeurs et confrères, et de voir les astuces de chacun.

Instagram, pour mettre en lumière votre cabinet

Instagram est un réseau social qui vous permet d’améliorer l’image de votre cabinet. Pour cela, vous pouvez réaliser une belle description à mettre en profil (avec le lien pour la prise de rdv), de belles photos et surtout de belles vidéos (à privilégier pour l’algorithme) pour mettre en avant qui vous êtes et les techniques de soins que vous pratiquez. Cette transparence va vous permettre de vous rapprocher de vos futurs patients et de les rassurer mais aussi de les projeter dans une séance de soins avec vous. N’hésitez pas à suivre des consoeurs et confrères de votre profession, et à utiliser des # appropriés dans chaque description de vos posts. Pour aller plus loin, nous vous conseillons de passer votre compte instagram personnel en compte professionnel. Vous aurez accès à plus d’outils d’analyse pour mieux comprendre vos futurs patients.

Youtube, pour être proche de vos patients

Youtube va vraiment vous rapprocher de vos patients car vous leur parlerez comme si vous étiez en face d’eux. Expliquez votre parcours, vos ambitions, vos projets, vos méthodes de soins, vos expériences avec des patients… C’est aussi le meilleur moyen pour montrer véritablement comment se déroule une séance dans votre cabinet. Sur Youtube, vous pouvez réaliser des vidéos plus longues que sur les autres réseaux sociaux, sans dépasser les 30 minutes qui peuvent perdre l’attention des internautes.

Linkedin, pour valoriser votre profession

Votre profession regroupe sûrement des syndicats ou associations professionnelles. Linkedin vous permettra de les rejoindre et ainsi d’être en veille sur votre environnement professionnel. Vous l’avez compris, Linkedin est un réseau pro, il vous permettra donc de valoriser votre profession et de mieux comprendre le contexte dans lequel vous évoluez. Vous pouvez réaliser des posts sur les situations que vous rencontrez dans votre cabinet, liker ou partager des rassemblements ou webinaires sur votre profession, ou encore participer à des débats constructifs en commentaire pour soutenir votre métier et vos valeurs !

TikTok, pour vulgariser votre pratique

TikTok est le nouveau réseau social à la mode, même pour les praticiens de santé ! En effet, de plus en plus de professionnels de santé l’utilisent pour réaliser des vidéos ludiques qui permettent de montrer clairement en quoi consiste leurs métiers et ainsi de vulgariser la profession. Avec cela, l’algorithme TikTok étant très puissant, vous serez rapidement amené à voir seulement du contenu qui vous plaît et qui est lié à votre exercice professionnel.

En espérant que ces 3 outils fondamentaux vous permettent de faire décoller votre visibilité en ligne et donc votre activité ! Retrouvez notre article.

A bientôt sur MedSmart.fr 😉